Lettre des objecteurs
 de croissance de Liège

         Le 7 janvier 2018

mpOC-Liège
Mouvement politique des objecteurs de croissance
Groupe de Liège

Si le contenu de la lettre ci-dessous ne s'affiche pas correctement,
vous pouvez la consulter, de même que les lettres précédentes,
à l'adresse liege.mpoc.be/lettre/.

 

Bonjour,

Le mpOC-Liège vous souhaite une excellente année 2018 et le plein succès de vos actions militantes pour une société de sobriété, de décroissance et de joie de vivre.

Attention, changement de salle pour la conférence-débat de Vincent Cheynet (le rédacteur en chef du journal La décroissance), Le progrès m'a tuer : ce sera à la salle Lumière de l'ULg, place du XX août 7 (2e étage), toujours le jeudi 11 janvier à 19 h 30. Nous y gagnerons en nombre de places et devrions ainsi pouvoir accueillir tout le monde, contrairement à la conférence précédente du 17 novembre (Psychosociologie de la décroissance, avec Thierry Brugvin).

Merci de diffuser cette lettre dans votre cercle d'amis.


Sommaire

– Notre prochain dimanche convivial
– L'agenda du mpOC-Liège
– Adhésion et cotisation au mpOC-Liège
– Vivre à la bonne taille
– Film Gore (2)
– Un discret plaidoyer pour la décroissance
   

Notre prochain dimanche convivial

Dimanche 25 février 2018, balade dans la boucle de l'Ourthe à Hony (Esneux)

Départ de la balade : gare de Hony à 10 h 35. Les Liègeois peuvent prendre le train à Liège-Palais à 10 h 02 et à Liège-Guillemins à 10 h 14 (on monte dans le dernier wagon).

Itinéraire (environ 11 km) : gare de Hony, boucle de l'Ourthe jusqu'à la ferme de Rosière, montée à la Roche-aux-faucons, gare de Tilff. Variante courte en terrain plat le long de l'Ourthe : gare de Hony, ferme de Rosière et gare d'Esneux (environ 6 km).

Train du retour à Tilff à 14 h 31 ou 16 h 31.

Recommandation habituelle : n'oubliez pas votre pique-nique et de bonnes chaussures.
Numéro de téléphone du jour : 0485.91.19.07    

L'agenda du mpOC-Liège

En gras les activités propres du mpOC-Liège ou celles auxquelles il contribue.
Le groupe du mpOC-Liège se réunit généralement tous les premiers lundis de chaque mois à 18 h 45 au CPCR.
 

Adhésion et cotisation au mpOC-Liège

Le début d'année, c'est aussi le moment du rappel de la cotisation annuelle ou, si vous n'êtes pas membre, de vous inciter à devenir membre du mpOC-Liège. Les cotisations des membres sont la seule source de revenu du mpOC-Liège ; vous adaptez vous-même le montant de la cotisation à votre niveau de revenu (montant libre à partir de 1 euro).

Pour adhérer, remplir le document ci-dessous, à retourner par courriel ou par la poste (instructions et numéro de compte bancaire dans le document). Choisir le format qui vous convient (pour envoyer par la poste, imprimer le document PDF) :

Vivre à la bonne taille

Vous avez peut-être remarqué que la conférence-débat Vivre la bonne taille* du mois de mai a été remplacée par une autre : Olivier Rey ne pourra malheureusement pas se libérer mais ce n'est que partie remise. En attendant, vous pouvez l'écouter dans l'émission Répliques (Alain Finkielkraut, France Culture, 23 décembre) où il est opposé à Laurent Alexandre et les idées qu'il expose dans son livre La guerre des intelligences : comment l'intelligence artificielle va révolutionner l'éducation (JC Lattes, 2017).

Écouter (fichier mp3 sur le site du mpOC-Liège, 52 minutes).

* Par Olivier Rey, mathématicien et professeur de philosophie à l'Université de Paris 1 et à la Sorbonne. Derniers ouvrages en date :
  – Une question de taille (Stock, 2014).
  – Quand le monde s'est fait nombre (Stock, 2016).

Film Gore (2)

Le « huge » (énorme) écotartufe de notre n° 42 (septembre 2007) a sorti un épisode 2 à son premier film (Une vérité qui dérange, 2006) tout à la gloire du capitalisme vert : « Une suite qui dérange ». Même le journal des bien-pensants, La Croix, qui pourtant généralement raffole de ce genre de trucs, suffoque : « le film tourne au panégyrique d'Al Gore. La pédagogie est abandonnée au profit de sa glorification. Militant d'une cause juste, il finit par encombrer l'écran de son omniprésence. Le mode de narration horripilant, à coups de musiques assommantes et récit emphatique, finit par se retourner contre son objet » (27 sept. 2017). Voilà qui nous évitera la punition de nous farcir ce énième navet – après ceux de MM. Hulot, Dicaprio, Dion, Arthus-Bertrand... – du capitalisme libéral (vert).

Extrait du journal La Décroissance actuellement disponible en kiosque (décembre-janvier).

Il semble qu'en Belgique, personne parmi les membres d'un certain nombre d'associations qui ont programmé ce navet ne lit ni La Croix, ni La Décroissance...

Un discret plaidoyer pour la décroissance

Pourquoi le climat n’est pas notre problème environnemental premier et pourquoi la technique ne nous sauvera pas (août 2017)

Les décroissants européens ne renieraient pas cette lettre de Richard Heinberg(1) qui pourrait constituer la base d’un plaidoyer pour un changement de paradigme et pour la décroissance, même si ce terme n’y apparaît aucunement.

Richard Heinberg commence par présenter la nature systémique de la situation de crise dans laquelle l’espèce humaine se trouve. Ensuite, il fait un rappel historique à propos de la démarche systémique qui prévalait dans le mouvement écologique dans les années septante, en particulier avec le rapport du Club de Rome(2). Plus récemment, le débat s’est malheureusement focalisé sur le réchauffement climatique au détriment de la question fondamentale, la question systémique (ce qui ne signifie pas que le changement climatique est un problème accessoire, loin de là), ce qui éloigne la possibilité d’imaginer des solutions au problème de fond, le dépassement, et favorise la mise en avant des fausses solutions que sont les solutions techniques à un problème qui demande bien autre chose pour être résolu. Comme, par exemple, la transition énergétique vue comme remplacement des énergies fossiles par les énergies renouvelables : la seule voie possible étant de nature systémique, c’est-à-dire une réduction drastique de la consommation d’énergie(3).

Il conclut sa lettre par une bonne nouvelle : le changement systémique est fractal par nature en ce sens qu’il implique des changements à tous les niveaux de la société et que ces changements peuvent être entrepris sans attendre, indépendamment les uns des autres.

Traduction du début de la lettre :

Notre problème environnemental fondamental n’est pas le changement climatique. C’est le dépassement, duquel le réchauffement global est un des symptômes. Le dépassement est un problème systémique. Durant les 150 dernières années, l’accès à d’énormes quantités d’énergie bon marché de carburants fossiles a permis une croissance rapide de l’extraction, de la production et de la consommation ; avec pour conséquence la croissance tout aussi rapide de la population, de la pollution et de la destruction des habitats naturels et donc de la biodiversité. L’expansion du système humain fut extraordinairement rapide, dépassant la capacité de charge de la Terre pour l’espèce humaine tout en mettant à mal les écosystèmes dont nous dépendons pour notre survie. Tant que nous ne comprendrons pas et ne ferons pas face à ce déséquilibre systémique, les traitements symptomatiques entrepris se poursuivront sans fin et seront autant d’emplâtres sur une jambe de bois aboutissant à un échec complet.

___

Lire la lettre (en anglais, PDF sur le site du mpOC-Liège)

(1) Note du mpOC-Liège : Richard Heinberg est un essayiste étusunien bien connu. Il a écrit une de dizaine de livres sur l'épuisement des énergies fossiles et la croissance, dont deux ont été traduits en français (voir notre bibliographie). Plus d'information sur le site du Post Carbon Institute.

(2) Note du mpOC-Liège : rapport Meadows ou rapport du Club de Rome. The Limits to Growth. Dennis Meadows, Donella H. Meadows, Jørgen Randers et William W. Behrens, 1972. Mis à jour et réédité en 1993 (Beyond the Limits) et en 2004 (Limits to Growth: The 30-Year Update). Traduction française de 2012 : Les limites à la croissance (Rue de l'échiquier).
Un extrait en français est disponible sur le site du mpOC-Liège (préface et chapitre 1, 21 pages) de même qu’un résumé en anglais par les auteurs (28 pages).

(3) Note du mpOC-Liège : ce qui revient à attaquer de front le système productiviste et capitaliste.

 

 

Pour le mpOC-Liège,
Francis Leboutte

Mouvement politique des objecteurs de croissance, groupe de Liège
Tél : 04 277 91 42
Courriel : info @ liege.mpOC.be
Site : liege.mpOC.be

___
Abonnement, désabonnement et archives de la lettre