Lettre des objecteurs de croissance de Liège

Le 14 mai 2017

mpOC-Liège
Mouvement politique des objecteurs de croissance
Groupe de Liège

Si le contenu de la lettre ci-dessous ne s'affiche pas correctement,
vous pouvez la consulter, de même que les lettres précédentes,
à l'adresse liege.mpoc.be/lettre/.

 

Bonjour à tous,

Le mpOC-Liège vous invite cordialement à ses deux prochaines activités : 

Le mercredi 17 mai : Le travail, et après ? Une rencontre, suivie d'un débat, avec Jean-Christophe Giuliani et Bernard Legros, co-auteurs de l'ouvrage Le travail, et après (éd. Ecosociété, 2017). Modérateur : Steve Bottacin.
– Balade du dimanche convivial du 18 juin dans la vallée de l'Ourthe, entre Bomal et Sy. Départ de Liège en train comme d'habitude.

Le dimanche 21 mai la Plateforme Ry-Ponet organise une journée d'activité pour contrer le projet de lotissement dans ce lieu magnifique qu'il faut absolument préserver : ne manquez pas ce rendez-vous ! Ou, à tout le moins, d'envoyer une lettre de réclamation dans le cadre de l'enquête publique qui aura lieu du 29 mai au 28 juin. Le mpOC-Liège y sera.

Vous trouverez toute l'information sur ces activités et d'autres ci-dessous.


Sommaire

– Nos prochains dimanches conviviaux
– L'agenda du mpOC-Liège
– Soutien d'actions à Liège et ailleurs
– Troisième film de Yannis Youlountas
– Propositions de lecture
   

Nos prochains dimanches conviviaux

Dimanche 18 juin 2017

Balade pédestre dans la vallée de l'Ourthe, de Bomal à Sy

Le parcours prévu sur le GR 57 (sentier de Grande Randonnée de la vallée de l'Ourthe) fait environ 12 km. Pour ceux qui voudraient marcher moins, il y a deux possibilités de raccourcir le trajet, au départ et à l’arrivée, ramenant ainsi la distance à 8 km et le dénivelé positif de 300 à 100 mètres.

Rendez-vous à la gare des Guillemins pour le train de 10 h 14 en direction de Jemelle, arrivée à Bomal à 10 h 59 (ce train quitte Liège-Palais à 10 h 03).
Retour de Sy par le train de 16 h 04 (arrivée à 16 h 46 à Liège-Guillemins).

Prendre son pique-nique et de bonnes chaussures.
Numéro de téléphone du jour : 0485.91.19.07
   

L'agenda du mpOC-Liège

En gras les activités propres du mpOC-Liège ou celles auxquelles il contribue

Soutien d'actions à Liège et ailleurs

Troisième film de Yannis Youlountas

Après Ne vivons plus comme des esclaves (2013) et Je lutte donc je suis (2015), Yannis Youlountas prépare un 3e film, que nous attendons déjà avec impatience.
Comme pour les films précédents, vous pouvez l'aider, lui et son équipe, à financer ce film qui sera distribué en « Creative Commons », gratuit sur internet, à but non lucratif et au bénéfice des initiatives solidaires autogérées en Grèce et en Espagne.
Pour soutenir : jeluttedoncjesuis.net
Le blog de Yannis.
 

Propositions de lecture

Les médias ne sont plus que très accessoire-ment des facteurs de l’utilité publique
Un entretien avec Alain Accardo, Ludivine Bénard, 4 mai 2017
[...] Si Accardo rappelle la mainmise de grands groupes industriels et financiers sur la majorité des médias, il refuse de faire des journalistes des pantins soumis aux ordres, protégeant sous la contrainte l'ordre (libéral) établi. Au contraire, et c'est là la pertinence de son analyse, qui prend en compte à la fois le poids des structures et la contingence des actions individu­elles : sous couvert de démocratie et de pluralisme, les journalistes tiennent, peu ou prou, le même discours car ils pensent tous, peu ou prou, la même chose, et qu'ils viennent tous, peu ou prou, des mêmes milieux. Alain Accardo l'affirme : « Cette dialectique de la diversité dans l'uniformité idéologique tient fondamentalement au fait que les médias journalistiques s'adressent aux différentes fractions des classes moyennes et des classes supérieures, où se recrutent d'ailleurs, très majoritairement, les journalistes eux-mêmes. Il est donc compréhensible que les médias reflètent la diversité effective des intérêts et des valeurs de ces différents groupes sociaux. »[...]
Lire...

Emmanuel Macron est un extraordinaire porte-parole de l’oligarchie et de la pensée unique
Agnès Rousseaux (bastamag.net) interroge les sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon (le 21 avril 2017)
Pourquoi certains électeurs vont-ils voter pour un candidat qui ne leur ressemble pas et qui ne semble même pas défendre leurs intérêts ? Pourquoi acceptons-nous ce fossé qui s’élargit chaque jour davantage entre une classe dominante et les autres ? Comment l’argent est-il devenu une arme de destruction massive aux mains d’une oligarchie ? C’est à ces questions que tentent de répondre les sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, dans leur ouvrage Les prédateurs au pouvoir, dans un style clair et corrosif. Pour eux, Marine Le Pen, François Fillon ou Emmanuel Macron ne sont que différents visages de cette oligarchie prédatrice qui a fait main basse sur notre avenir. Rencontre.
Lire...

Échos (pas toujours) logiques. Verts à soi, atome et blanc-de-blanc
Pierre Titeux, chroniqueur, IEW, le 20 avril 2017
Peut-on se revendiquer de l’écologie politique et soutenir un homme qui a libéré le marché des liaisons par autocar, créant ainsi une concurrence directe avec le service public ferroviaire ?
Peut-on se revendiquer de l’écologie politique et se retrouver dans un programme favorable à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ?
Peut-on se revendiquer de l’écologie politique et cautionner quelqu’un pour qui « le nucléaire est au cœur de la stratégie industrielle, énergétique et climatique qui est la nôtre » [1] (même si ce quelqu’un s’affirme dans le même temps « favorable à une vraie politique d’investissement dans les énergies renouvelables » afin de rendre le pays moins dépendant au seul atome) ?
Peut-on se revendiquer de l’écologie politique et apporter sa voix à un candidat qui considère qu’ « il ne faut pas faire la chasse au diesel », lequel « reste au cœur de la politique industrielle française » et du « projet industriel français de la mobilité environnementale (sic) » [2] ?[...]
Lire...

Le revenu de base, levier d’émancipation collective ou nouvelle arnaque néolibérale ?
Sophie Chapelle, bastamag.net, le 14 avril 2017
Le revenu de base s’est immiscé au coeur de la présidentielle. L’idée : verser à chacun un revenu mensuel de sa naissance à sa mort, sans condition ni contre-partie. Pourquoi cette mesure est-elle autant reprise et fait-elle autant débat, à droite comme à gauche ? En quoi le revenu universel peut-il être un moyen d’émancipation ? Ne risque-t-il pas, au contraire, de renvoyer les femmes au foyer, ou de menacer la protection sociale ? En réalité, selon les mouvements, selon les courants politiques ou les économistes, le contenu de cette idée varie en profondeur. Quel montant, quel mode de financement ? Où le revenu de base est-il expérimenté ? Basta ! explore une question qui a le mérite de remettre le travail et la répartition des richesses au coeur du débat[...]
Lire...

Le nouveau sarcophage de Tchernobyl ne sert à rien
Claude-Marie Vadrot, Politis, avril 2017
Trente et un ans après l'explosion, la nouvelle arche de protection ne sera pas efficace avant un siècle, peut-être plus, pour protéger les populations de la radioactivité[...]
Lire...

En finir avec le « dogme Hiroshima »
Alison Katz, Le Courrier (Genève), le 3 avril 2017
« Exigeons que l’OMS démolisse enfin les trois piliers de la désinformation sur les rayonnements ionisants ! » Alison Katz, d’IWHO, pointe l’invocation de la « radiophobie » pour expliquer les problèmes sanitaires des victimes d’accidents nucléaires, le recyclage douteux du « modèle Hiroshima » et le déni des effets de la radio-contamination à faible dose.
Lire...

Shunto Hida, médecin japonais
Philippe Pons, Le Monde, le 26 mars 2017
Le docteur Shuntaro Hida, qui a vécu deux catastrophes nucléaires, le bombardement sur Hiroshima, en août 1945, et l’accident nucléaire de Fukushima, en mars 2011, est mort, le 20 mars, à Kawaguchi, au Japon. Il venait d’avoir 100 ans.
Lire...

 

Pour le mpOC-Liège,
Francis Leboutte

Mouvement politique des objecteurs de croissance, groupe de Liège
Tél : 04 277 91 42
Courriel : info @ liege.mpOC.be
Site : liege.mpOC.be

___
Abonnement, désabonnement et archives de la lettre