Lettre des objecteurs de croissance de Liège

Le 12 novembre 2015

mpOC-Liège
Mouvement politique des objecteurs de croissance
Groupe de Liège

Version imprimable (PDF).
Si le contenu de la lettre ci-dessous ne s'affiche pas correctement,
vous pouvez la consulter, de même que les lettres précédentes,
à l'adresse liege.mpoc.be/lettre/.

 

Bonjour,

C'est ce samedi que se déroulera le Contre Sommet mondial sur le Climat organisé par le journal La Décroissance en réaction à cette vingt et unième farce qui se prépare à Paris fin de cette année, la COP-21, la 21e conférence des parties sur le climat(1) : ces 21 conférences internationales sur le climat mises bout à bout auront duré plus d'une année alors qu'aujourd'hui, 20 ans après la première de ces conférences, la production de gaz à effet de serre d'origine anthropique a augmenté de plus de 60 % avec pour résultat une augmentation de la température moyenne à la surface du globe de 0,9 °C(2), une élévation du niveau des mers qui va en s'accélérant(3), des conséquences déjà dramatiques pour des millions de personnes dans le monde et la destruction croissante des écosystèmes. Comment croire un seul instant à l'utilité de ces COP alors que les mêmes qui négocient sur le climat font le forcing pour mettre en place des traités de libre-échange bilatéraux comme le TTIP et l'AECG(4) qui vont exactement à l'opposé de ce qu'il faudrait faire tant pour le climat que pour aller vers des sociétés plus démocratiques, équitables et durables ?

Le Contre Sommet verra les interventions de Serge Latouche, Denis Bayon, Agnès Sinaï, Yannis Youlountas, Aurélien Bernier, Thierry Jaccaud, Angélique Del Rey, Cédric Biagini, Célia Izoard et bien d'autres.
Information et inscription (10 €) sur le site contresommet.org. Le site du journal La Décroissance : www.ladecroissance.net.

Pour plus d'information sur le climat, voir les rubriques Pétitions et Propositions de lecture ci-dessous. Pour aller plus loin, lire ce recueil de textes d'auteurs venus de divers horizons, Crime Climatique Stop ! L’appel de la société civile dont l'introduction est disponible en PDF (Pablo Solon, Christophe Bonneuil, Naomi Klein, Susan George, Desmond Tutu, Bill McKibben, Geneviève Azam, Valérie Masson-Delmotte, Clive Hamilton, François Gemenne,... Le Seuil, 2015, 320 p.).

Parmi les autres rendez-vous à notre agenda ci-dessous, à Liège et aux environs, notez en particulier :

– Un projection commentée de Sans Lendemain à Ecotopia (Tilff) avec un accent particulier sur le climat (le 27 novembre).
– Le troisième Symposium Populaire pour une Agriculture Paysanne (SPAP, le 5 décembre).
– Comment faire face politiquement et philosophiquement à un avenir catastrophique ? (le 5 décembre).
– Projection du film de Yannis Youlountas Je lutte donc je suis suivi d'un débat en présence du réalisateur (le 7 décembre).
– Un dimanche convivial le 27 décembre (balade pédestre).

____
(1) Une farce sinistre, l'oeuvre de cyniques et de lâches. COP-21 : la 21e conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris.
(2) 0,9 °C en 2014 par rapport à l'ère pré-industrielle. C'est une moyenne pour le globe : c’est par exemple 2 °C dans l’Arctique. La concentration du principal gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone (CO2), fortement corrélée à la température, dépasse maintenant les 400 ppm certains mois de l'année (280 ppm à l'ère pré-industrielle - ppm : partie par million), alors que jamais cette concentration n’avait dépassé les 300 ppm depuis 800.000 ans (selon l'examen des carottes de glace de l'Antarctique longues de plus de 3 kilomètres qui permettent d'établir des analyses aussi loin que cela dans le temps, avec une grande précision).
(3) 19 cm en 2010 par rapport à l'ère pré-industrielle, 3,2 mm/an dans les 20 dernières années.
(4) TTIP : Transatlantic Trade and Investment Partnership entre les USA et l'UE dit aussi GMT (Grand marché transatlantique), TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement), PTCI (Partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement) et APT (Accord de Partenariat Transatlantique). AECG : Accord économique et commercial global (ou CETA : Comprehensive Economic and Trade Agreement).


Sommaire

– Nos prochains dimanches conviviaux
– L'agenda du mpOC-Liège
– Pétitions
– Propositions de lecture

 

Nos prochains dimanches conviviaux

Le 27 décembre

Balade pédestre, descriptif à venir.

 

L'agenda du mpOC-Liège

En gras les activités propres du mpOC-Liège ou celles auxquelles il contribue.

Pétitions

Vous savez sans doute que l'initiative citoyenne européenne (ICE) auto-organisée a été un succès remarquable avec plus de 3 millions de signatures (3.284.289). Cette initiative est maintenant clôturée, comme prévu 1 an après son lancement début octobre 2014. Des actions, dont une action en justice contre la Commission, sont en cours pour la faire reconnaître comme une ICE officielle. En attendant, cette ICE est prolongée sous le nom d'Initiative Européenne contre le TTIP afin d'augmenter la pression sur la Commission, le Parlement européen et l'ensemble du monde politique. La collecte des signatures continue donc, en ligne (stop-ttip.org) et sur papier (télécharger le nouveau formulaire de collecte de signatures). Plus d'info sur www.liege.mpoc.be/#GMT.

Autres pétitions sur http://liege.mpoc.be/#petitions :

– Le nucléaire ne sauvera pas le climat !
– Reconnaître les hypersensibilités électromagnétiques et chimiques comme des maladies
– Soutien aux 7 bomspotters qui risquent 5 ans de prison pour avoir lutté pour la paix
– Laissons les fossiles dans le sol. Pour en finir avec les crimes climatiques.
– Contestez la demande de redémarrage des réacteurs fissurés Tihange 2 et Doel 3

Notez aussi :

– La pétition Pas de nouveaux avions de chasse pour la Belgique reprise à l'entrée de l'agenda du 24 avril 2016, à propos de la manifestation à ce sujet.
– Vous pouvez déposer une nouvelle réclamation (« recours ») contre le projet du pont de Tilff (avant le 18 novembre), la lutte contre le rechauffement climatique passe par là aussi. Comment faire : voir www.algo.be/pont-tilff/lettres/2015-11-03.htm et cet exemple de lettre.
 

Propositions de lecture

Dans le Monde diplomatique de ce mois de novembre (en kiosques), un dossier consacré au climat, Comment éviter le chaos climatique ? Quelques extraits :

Introduction

La planète Terre a connu des climats plus chauds qu’aujourd’hui ou beaucoup plus froids, des océans à un niveau plus élevé ou considérablement plus faible. Mais c’était bien avant qu’elle abrite 7,3 milliards d’êtres humains. Sans un sursaut pour maîtriser rapidement leurs causes, les dérèglements en cours promettent le chaos.

Les 196 Etats réunis pour la conférence de Paris (COP21) du 30 novembre au 11 décembre doivent trouver un accord visant à réduire puis à neutraliser les émissions de gaz à effet de serre avant qu’il ne soit trop tard. Mais, en dépit de signaux de plus en plus inquiétants, les engagements des pays industrialisés ne sont toujours pas à la hauteur de l’enjeu.

Or, les découvertes sur le climat du passé ont permis d’établir un lien entre les activités humaines et le réchauffement (Au commencement étaient les bulles d’air de l’Antarctique). Accepter un dépassement de plus de 1,5 à 2 °C serait prendre le risque d’une course à l’abîme (Deux degrés de plus, deux degrés de trop)...

Tous responsables ?
L’exploitation des ressources fossiles a provoqué l’avènement d’une nouvelle ère géologique. Une prouesse des nations industrialisées et de leurs élites, qui ont bâti leur suprématie sur des échanges écologiques inégaux.
Christophe Bonneuil (un des contributeurs du livre cité ci-dessus, Crime Climatique Stop !)

Anthropocène : ce mot désigne une nouvelle époque de l’âge de la Terre, ouverte par une humanité devenue force tellurique. Le point de déclenchement de ce nouvel âge géohistorique reste sujet à controverse : la conquête et l’ethnocide de l’Amérique ? la naissance du capitalisme industriel, fondé sur les énergies fossiles ? la bombe atomique et la « grande accélération » d’après 1945 ? Mais il y a du moins un constat sur lequel les scientifiques s’accordent : bien plus qu’une crise environnementale, nous vivons un basculement géologique, dont les précédents — la cinquième crise d’extinction, il y a 65 millions d’années, ou l’optimum climatique du miocène, il y a 15 millions d’années — remontent à des temps antérieurs à l’apparition du genre humain. D’où une situation radicalement nouvelle : l’humanité va devoir faire face dans les prochaines décennies à des états du système Terre auxquels elle n’a jamais été confrontée.

L’anthropocène marque aussi l’échec d’une des promesses de la modernité, qui prétendait arracher l’histoire à la nature, libérer le devenir humain de tout déterminisme naturel. A cet égard, les dérèglements infligés à la Terre représentent un coup de tonnerre dans nos vies. Ils nous ramènent à la réalité des mille liens d’appartenance et de rétroaction attachant nos sociétés aux processus complexes d’une planète qui n’est ni stable, ni extérieure à nous, ni infinie. En violentant et en jetant sur les routes des dizaines de millions de réfugiés (22 millions aujourd’hui, 250 millions annoncés par l’Organisation des Nations unies en 2050), en attisant injustices et tensions géopolitiques. le dérèglement climatique obère toute perspective d’un monde plus juste et solidaire, d’une vie meilleure pour le plus grand nombre. Les fragiles conquêtes de la démocratie et des droits humains et sociaux pourraient ainsi être annihilées.

Cette logique d’accumulation a tiré toute la dynamique de transformation de la terre

Mais qui est cet anthropos à l’origine de l’anthropocène, ce véritable(...)

Croissance, un culte en voie de disparition
Quand bien même la croissance reviendrait dans les pays développés, elle empêcherait d’atteindre les objectifs climatiques. D’autres chemins vers le progrès humain méritent d’être explorés).
Jean Gadrey

Il existe de multiples explications à la « baisse tendancielle du taux de croissance » observée depuis plusieurs décennies dans les pays riches, et plus récemment dans les pays émergents. Même des économistes médiatiques commencent timidement à envisager l’hypothèse d’un monde sans croissance, du moins dans les pays dits avancés. C’est le cas, aux Etats-Unis, de Paul Krugman et de Larry Summers, pour qui « une stagnation séculaire est plausible  ». En France, Thomas Piketty nous met lui aussi en garde : « Est-il bien raisonnable de miser sur le retour de la croissance pour régler tous nos problèmes ? Cela ne résoudra pas l’essentiel des défis auxquels les pays riches doivent faire face. » A son tour, Daniel Cohen nous exhorte : « Affranchissons-nous de notre dépendance à la croissance. »

Quelques hirondelles ne font pas le printemps, mais ces exemples ne sont pas insignifiants, bien qu’aucun ne fasse intervenir un facteur explicatif essentiel : l’épuisement, déjà en cours, de la plupart des ressources naturelles de la croissance. Matthieu Auzanneau, spécialiste du pic pétrolier, et Philippe Bihouix, expert des ressources fossiles et des minerais, en ont livré des constats rigoureux.

Pourtant, le culte de la croissance est à ce point ancré dans l’esprit des dirigeants politiques que, même lorsqu’ils tiennent des discours enflammés sur la lutte contre le changement climatique, ils s’empressent de rappeler qu’elle demeure un impératif. M. François Hollande a donné le ton lors de son intervention à Sassenage, en Isère, en août 2015 : « Vous savez que la France va accueillir la Conférence sur le climat ; elle doit donc être exemplaire. En même temps, la transition énergétique, l’enjeu climatique, est aussi un défi pour la croissance. La croissance, nous voulons la soutenir, la stimuler. En définitive, elle est là dès lors que nous utilisons les outils de la transition énergétique. » Le président français a ensuite prononcé le mot « croissance » quatorze fois en(...)

Certains des articles ajoutés récemment sur le site du mpOC-Liège

Climat

Articles en français

Face aux industries fossiles, nous avons le mouvement, les corps, l’action, les esprits
Bill McKibben - novembre 2015
Bill McKibben est à l’origine de l'association 350.org. Né il y a quelques années, ce mouvement a remporté la bataille contre l’oléoduc Keystone XL, aux Etats-Unis, et lancé la campagne de désinvestissement des industries fossiles.

L’Anthropocène est l’événement le plus fondamental de l’histoire humaine
Clive Hamilton - novembre 2015
Simple hypothèse pour les géophysiciens, l’idée d’une nouvelle ère géologique causée par les activités humaines et leurs ravages sur le système Terre remporte un succès spectaculaire dans le monde intellectuel. Pour le philosophe Clive Hamilton, il ne s’est rien produit de comparable dans l’histoire humaine.

Quelle logique d'intérêt général pour les entreprises publiques ?
Collectif (mpOC, Vega,...) - novembre 2015
À l’heure de la COP21, nous sommes à la croisée des chemins. Notre mode de production, de consommation et de spéculation mène l’humanité à une impasse socialement désastreuse et environnementalement mortifère. Nous devons dessiner de nouvelles voies et nous garantir différents outils à même d’assurer, d’un même élan, plus de justice sociale et les résiliences indispensables à la poursuite d’une vie humaine décente. Les entreprises publiques appartiennent à cette catégorie[...]

Sans lendemain
Francis Leboutte - septembre 2015
Extrait de présentation : mise à jour, diapositives sur le climat.

La boite magique pour les crimes climatiques des entreprises
CEO - octobre 2015
[...]Mais un accord de libre-échange menace de nous conduire dans la direction exactement contraire, et d’organiser la main-mise des multinationales sur notre capacité à orchestrer la transition énergétique nécessaire pour répondre à la crise climatique. TAFTA ou TTIP, le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, actuellement en cours de négociation entre l’Union européenne et les États-Unis, donne aux entreprises des droits exceptionnels et inédits qui pourraient tuer dans l’oeuf toute perspective de solution climatique – et nous enfermer dans le scénario actuel[...]

Ensemble, nous pouvons refroidir la planète !
GRAIN et La Via Campesina - octobre 2015
Script d'un film d’animation de 15 minutes, avec le lien pour le voir.

Articles en anglais

Disastrous Sea Level Rise Is an Issue for Today's Public -- Not Next Millennium's
James Hansen - juillet 2015

Trade deals. Boosting climate change: the food factor
GRAIN - octobre 2015
The climate talks in Paris in December this year are viewed as a last chance for the world’s governments to commit to binding targets that might halt our march towards catastrophe. But in the countdown to Paris, many of these same governments have signed or are pushing a raft of ambitious trade and investment deals that would pre-empt measures that they could take to deal with climate change.

The Problem of Agriculture
Extraits du livre de Robert Jensen, Plain Radical (Living, Loving, and Learning to Leave the Planet Gracefully), 2015.
[...]Agriculture’s destructive capacity was ramped up by the industrial revolution that began in the last half of the 18th century in Great Britain, which intensified the magnitude of the human assault on ecosystems. This revolution unleashed the concentrated energy of coal (and eventually oil and natural gas)[...]
The fact that agriculture is failing takes many by surprise, given the dramatic increase in yields made possible by that industrialization of farming and the use of those fossil-fuel based fertilizers, herbicides, and pesticides. But this is what Jackson has called “the failure of success”: Production remains high while the health of the soil continues to decline dramatically, and so short-term success masks the long-term unsustainability of the system[...]

Autres thématiques

L’imposture électronucléaire
Michel Weber - Les Zindigné(e)s n° 28, octobre 2015
Ce qu’on lit dans la grande presse est vrai - la recherche et le développement de l’utilisation de l’énergie nucléaire constituent le tournant de l’histoire de l’humanité - mais, comme souvent hélas, cela est vrai pour des raisons complètement différentes de celles qui sont mises en avant. En effet, le nucléaire est, constitutivement, une industrie funeste. Trois arguments doivent être repris à cet égard.

Des nanoparticules dans les poumons
Pièces et main d’oeuvre - octobre 2015
La revue médicale en ligne Ebiomedicine vient de publier un article intitulé Des nanotubes de carbone anthropogènes trouvés dans les voies respiratoires d’enfants parisiens.

No-TICE pour le collège
Collectif (enseignants du collège en France) - juillet 2015
Dans le texte que ces enseignants diffusent à leurs collègues, ils détaillent les effets du numérique sur les élèves, sur le métier d’enseignant, sur l’acquisition des savoirs.
Non seulement ce texte est poignant quant à ce qu’il révèle de scrupule et de conscience professionnelle, mais il analyse de façon minutieuse les mutilations induites par l’usage de l’informatique à l’école. Il oppose des faits et des idées forgées par l’expérience à la propagande techno-progressiste sur le bonheur – et l’obligation – d’une existence machinale.
Les « smart cities », ces métropoles connectées auto-régulant l’existence des citoyens-machines par le biais de leurs « objets communicants », n’ont pas besoin d’individus intelligents, capables de penser par eux-mêmes[...]

La dette souveraine est actuellement utilisée contre la population grecque et le Parlement hellénique pour affaiblir la démocratie
Zoe Konstantopoulou - septembre 2015
Discours de Zoe Konstantopoulou donné le 2 septembre 2015 au siège de l’ONU à New-York.

 

Pour le mpOC-Liège,
Francis Leboutte

Mouvement politique des objecteurs de croissance, groupe de Liège
Tél : 04 277 91 42
Courriel : info @ liege.mpOC.be
Site : liege.mpOC.be

___
Abonnement, désabonnement et archives de la lettre