Lettre d'information du mpOC-Liège

Le 12 octobre 2011

mpOC-Liège
Mouvement politique des objecteurs de croissance
Groupe de Liège

Si le contenu de cette lettre ne s'affiche pas correctement,
vous pouvez la consulter ici : liege.mpoc.be/lettre/

Sommaire

– Invitations aux prochains dimanches conviviaux
– L'agenda du mpOC-Liège
– Pétitions
– Dans la presse indépendante
– Faire acte de poésie...

 

Invitations aux prochains dimanches conviviaux

Dimanche 23 octobre à 14h, au CPCR, en Jonruelle 11

Sur le thème de l'agriculture et de l'alimentation. Au programme, la projection du documentaire Vers un crash alimentaire (Yves Billy et Richard Prost), un exposé, débat et goûter sur le mode de l'auberge espagnole. Le documentaire tente de démêler les causes complexes et variées de l’actuelle crise alimentaire : succès des agrocarburants aux Etats-Unis et dans le monde, rôle du réchauffement climatique, développement foudroyant du soja OGM en Argentine, spéculation, urbanisation, crise énergétique, etc.

Dimanche 20 novembre, balade dans la boucle de l'Ourthe (Esneux)
Dimanches suivants

Ils auront lieu le 11 décembre (exposé sur le pic du pétrole et la crise énergétique ; avec la collaboration de Nature et Progrès - sous réserve) et le 22 janvier. Précisions à venir.

L'agenda du mpOC-Liège

En gras les activités propres du mpOC-Liège ou celles auxquelles il participe.

Pétitions

Dans la presse indépendante

Vous trouverez la plupart de ces journaux chez votre libraire préféré (sinon, ils sont en vente chez plusieurs d'entre eux à Liège, place du Marché, rue de la Régence ou à la gare des Guillemins par exemple). Mais le mieux, pour soutenir et faire vivre cette presse indépendante, c'est de s'abonner.

Faire acte de poésie…

Dans La Décroissance, le Journal de la joie de vivre, n° 65 :

Faire acte de poésie, c'est dire autrement pour penser au-delà, c'est désobéir à la langue officielle et à la pensée unique, c'est descendre au plus profond de soi pour y rechercher la vraie surface des choses. C'est surtout pointer une lame sous la peau du monde pour aller toucher ce qui fait mal, chercher et faire saigner le poison qui nous paralyse lentement le cerveau et les membres, et percer les baudruches qui nous détournent des réalités terrestres dans le ciel bleu maritime des émissions télévisées. Aujourd'hui, plus que jamais, la fonction du poète est de témoigner d'un monde antipoétique car consacré à l'uniformisation et à la marchandisation de tout ce qui existe, et non a l'imagination et à la création de ce qui pourrait être. L'écho d'une voix unique ne cesse de répéter, de presser, d'oppresser. L'humanité est obèse de mots directifs, de slogans, de visuels et de logos marchands, mais affamée de métaphores, de symboles, d'examens critiques et de sens à donner à la vie. Résister par la création, c'est contredire le cycle infernal de la production et de la consommation de choses et d'opinions formatées, c'est fuir la vérité du jour que l'usine des mots reproduit pour la foule, c'est enrayer la répétition des mêmes scènes dans le théâtre infernal d'une existence réduite à des jeux de rôles. Les murs à faire tomber sont d'abord dans la tête et le cloisonnement jusqu'au bout de la langue. Des murs qui ne trembleront que si la résistance s'amplifie sous toutes ses formes. Puisque « philosopher à coups de marteau » (Nietzsche) ne suffit plus, il est temps de poétiser à coups de masse dans les ruines du monde à réinventer. Alors, seulement, nous apercevrons l'horizon.

Yannis Youlantas (Philosophe ou poète ? Humain tout simplement ! L'existence est muette et l'étiquette ment. www.youlountas.net).

 

Pour le mpOC-Liège,
Francis Leboutte

mpOC-Liège
Mouvement politique des objecteurs de croissance, groupe de Liège
Tél : 04 277 91 42
Courriel : info @ liege.mpOC.be
Site : liege.mpOC.be